website
ūüéÖūüŹĽ PROMO NO√čL : Jusqu'√† -30% directement dans votre panier. Valable jusqu'√† MINUIT ! + LIVRAISON GRATUITE
√Čl√©phant d‚ÄôAsie et d‚ÄôAfrique : Description, faits, long√©vit√©, comportement, alimentation et menaces

√Čl√©phant -

√Čl√©phant d‚ÄôAsie et d‚ÄôAfrique : Description, faits, long√©vit√©, comportement, alimentation et menaces

de lecture - mots

Ils sont √©normes et intelligents, forts ūüí™ et sociables.¬†Les humains sont impressionn√©s par les √©l√©phants¬†depuis des si√®cles, simplement parce qu'ils sont si grands - un √©l√©phant m√Ęle d'Afrique peut peser jusqu'√† 7,5 tonnes (6,8 tonnes m√©triques) ! Ils nous √©tonnent √©galement par leur nez long et flexible, leurs grandes oreilles battantes et leur peau l√Ęche et rid√©e. Il existe de nombreuses histoires sur les √©l√©phants - vous avez probablement entendu parler de Horton, Babar et Dumbo. L'√©l√©phant est l'un des animaux les plus connus au monde.

Les √©l√©phants sont une "esp√®ce cl√©". Si une esp√®ce cl√© dispara√ģt par extinction ou enl√®vement, l'√©cosyst√®me entier changera radicalement ūüĆě. D'autres esp√®ces d√©pendent de l'esp√®ce cl√© pour leur survie. Ils sont aussi¬†les plus grands animaux terrestres¬†de la Terre et mangent une quantit√© incroyable de 50 tonnes de nourriture par an. Voici notre guide sur les plus grands mammif√®res terrestres du monde, qui comprend des informations cl√©s sur les deux esp√®ces et leur habitat, alimentation...

Peluche Elephant d'Afrique Gris

1) L‚Äô√Čl√©phant d‚ÄôAfrique en 10 Secondes TOP CHRONO

  • NOM COMMUN :¬†√Čl√©phant d'Afrique
  • NOM SCIENTIFIQUE :¬†Loxodonta africana
  • GROUPE DE BASE DES ANIMAUX :¬†Mammif√®res
  • DI√ąTE :¬†Herbivore
  • NOM DU GROUPE :¬†Troupeau
  • TAILLE :¬†Hauteur √† l'√©paule, de 2,5 √† 4 m√®tres
  • POIDS :¬†2,5 √† 7 tonnes
  • DUR√ČE DE VIE :¬†Jusqu‚Äô√† 80 ans (60 ans √† l‚Äô√©tat sauvage.)
  • HABITAT :¬†For√™ts tropicales denses¬†et savanes africaines ūü¶Ź
  • TENDANCE ACTUELLE DE LA POPULATION :¬†En hausse
  • ETAT DE CONSERVATION :¬†Vuln√©rable

√Čl√©phant dans la Savane au Coucher de Soleil

2) Le Plus Grand Animal Terrestre

L'√©l√©phant, (famille des Elephantidae), le plus grand animal terrestre vivant, se caract√©rise par sa¬†longue trompe¬†(l√®vre sup√©rieure et nez allong√©s), ses pattes en colonne, et sa t√™te √©norme avec des glandes temporales et des oreilles larges et plates. Les √©l√©phants sont de couleur gris√Ętre √† marron ūüü§, et leurs poils corporels sont clairsem√©s et grossiers.¬†

On les trouve le plus souvent dans¬†les savanes,¬†les prairies¬†et¬†les for√™ts, mais ils occupent un large √©ventail d'habitats, notamment les d√©serts, les mar√©cages et les hautes terres des r√©gions tropicales ūü¶ú et subtropicales d'Afrique et d'Asie.

√Čl√©phant de For√™t Africain

3) Combien d'Esp√®ces d'√Čl√©phants Existe-t-il ?

Si tous les √©l√©phants vous semblent identiques, regardez-les de plus pr√®s. Il existe deux types d'√©l√©phants que l'on reconna√ģt g√©n√©ralement :¬†l'√©l√©phant des savanes africain¬†et¬†l'√©l√©phant d'Asie¬†ūüĆŹ. Un d√©bat est en cours sur le nombre de sous-esp√®ces existantes, ou sur le fait que certaines d'entre elles pourraient √™tre des esp√®ces √† part enti√®re. Les √©l√©phants sont aussi les seuls membres restants de l'ordre des mammif√®res Proboscidea. L'ordre comprenait le mammouth laineux √©teint et le mastodonte am√©ricain.¬†

Aujourd'hui, selon certains scientifiques, trois espèces d'éléphants ont survécu :

  • L'√©l√©phant d'Asie¬†(Elephas Maximus)
  • √Čl√©phant de savane africain¬†(Loxodonta Africana)
  • √Čl√©phant de for√™t ūüĆ≤ africain¬†(Loxodonta Cyclotis)

√Čl√©phant d‚ÄôAsie

La croyance commune selon laquelle il existe des √©l√©phants "pygm√©es" et des √©l√©phants "d'eau" n'est pas fond√©e ; il s'agit probablement de vari√©t√©s d'√©l√©phants de for√™t africains. Ainsi, certains taxonomistes ūüĎ©‚ÄćūüĒ¨ proposent que l'√©l√©phant de for√™t africain (Loxodonta cyclotis) est une esp√®ce distincte de l'√©l√©phant de brousse/savane africain, et d'autres pensent qu'il pourrait m√™me y avoir¬†trois esp√®ces d'√©l√©phants africains¬†avec une esp√®ce suppl√©mentaire appel√©e √©l√©phant d'Afrique de l'Ouest. Alors que les √©l√©phants d'Afrique sont √©troitement li√©s, l'√©l√©phant d'Asie est tout √† fait distinct.¬†

Parmi les éléphants d'Asie, il existe trois sous-espèces : 

  • L'√©l√©phant d'Inde¬†ou du continent (E. maximus indicus)
  • L'√©l√©phant de Sumatra¬†(E. maximus sumatranus)
  • L'√©l√©phant du Sri Lanka¬†(E. maximus maximus)

Elles se distinguent par des¬†traits physiques¬†li√©s √† leur situation g√©ographique ūüŹě.

√Čl√©phant du Sri Lanka

4)¬†Comment Faire la Diff√©rence Entre un √Čl√©phant d'Afrique et un √Čl√©phant d'Asie ?

Il existe plusieurs différences anatomiques et comportementales entre les principales espèces :

  • Oreilles¬†:¬†La plus notable est la diff√©rence au niveau des oreilles. Les oreilles de l'√©l√©phant d'Afrique sont beaucoup plus grandes que celles de son cousin d'Asie, s'√©tendant au-dessus de l'√©paule.¬†On dit que les √©l√©phants des savanes africaines ont de grandes oreilles qui ressemblent beaucoup au du continent africain. Les oreilles ūüĎā des √©l√©phants des for√™ts africaines sont plus ovales. Tandis que celles des √©l√©phants d'Asie qui vivent dans des zones foresti√®res plus fra√ģches, ont des oreilles plus petites et qui ressemblent au continent de l'Inde.

√Čl√©phants d‚ÄôAfrique avec des Grandes Oreilles

  • D√©fenses :¬†Les √©l√©phants d'Afrique m√Ęles et femelles ont de longues d√©fenses, mais seuls les √©l√©phants d'Asie m√Ęles ‚ôāÔłŹ en ont (et pas tous les m√Ęles). Certains √©l√©phants d'Asie femelles ont des d√©fenses √† peine visibles, de forme trapue.

 

  • Peau¬†:¬†La peau des √©l√©phants d‚ÄôAfrique est tr√®s rid√©e ūüĎī contrairement aux √©l√©phants asiatiques dont leur peau n'est pas aussi rid√©e que celle des √©l√©phants d'Afrique.

 

  • T√™te¬†:¬†Les √©l√©phants d'Afrique ont le front plus arrondi, tandis que les √©l√©phants d'Asie ont des d√īmes jumeaux sur la t√™te avec une entaille au milieu.

 

  • Trompe¬†:¬†Le bout de la trompe d'un √©l√©phant d'Afrique a deux doigts ‚úĆ ou "l√®vres" ; la trompe de l'√©l√©phant d'Asie n'en a qu'un.

 

  • Dos¬†:¬†Alors que le dos de l'√©l√©phant d'Afrique est concave (avec un petit creux), celui de l'√©l√©phant d'Asie est convexe (l√©g√®rement bomb√©).

 

  • Taille¬†:¬†En g√©n√©ral, les √©l√©phants d'Afrique sont plus grands. Les m√Ęles adultes p√®sent jusqu'√† six tonnes ūüöĘ, tandis que les √©l√©phants d'Asie m√Ęles ne p√®sent g√©n√©ralement pas plus de cinq tonnes.

√Čl√©phant d‚ÄôAsie VS √Čl√©phant d‚ÄôAfrique

5) Questions-R√©ponses sur les √Čl√©phants

A- Les √Čl√©phants Sont-ils des Mammif√®res ?

L‚Äô√©l√©phant est¬†le plus grand mammif√®re¬†terrestre du monde. Ils sont des vert√©br√©s √† sang chaud ūüĆ° qui allaitent leurs petits avec le lait produit par les glandes mammaires, et ce sont des cr√©atures poilues (les poils sont juste petits et clairsem√©s, donc ils n'ont pas l'air poilus). Cela signifie qu'ils remplissent toutes les conditions pour √™tre des mammif√®res.

B- Combien P√®se un √Čl√©phant ?

Les √©l√©phants de brousse africains¬†ne sont pas seulement les plus grands √©l√©phants, mais aussi les plus grands animaux terrestres du monde. Ils p√®sent en moyenne¬†6000 kg¬†et mesurent 3,2 m ūüďŹ √† l'√©paule en moyenne, tandis que les femelles sont plus courtes d'environ 60 cm et p√®sent la moiti√© du poids. Les √©l√©phants m√Ęles d'Asie p√®sent environ 4000 kg et mesurent 2,75 m √† l'√©paule, tandis que l'√©l√©phant de for√™t africain, qui p√®se 2000 kg et mesure 2,2 m, est l'esp√®ce d'√©l√©phant la plus petite.

Le Poids du √Čl√©phant Grand d‚ÄôAfrique

C- Combien P√®se un B√©b√© √Čl√©phant ?

Les b√©b√©s √©l√©phants ūüĎ∂ p√®sent en moyenne¬†environ 100 kg, plus lourd que la plupart des hommes adultes, et certains nouveau-n√©s ont atteint 120 kg. Ce sont les chiffres des √©l√©phants de brousse d'Afrique - les b√©b√©s √©l√©phants des autres esp√®ces sont naturellement plus petits.

D- Comment S'appelle un B√©b√© √Čl√©phant ?

Les b√©b√©s √©l√©phants sont appel√©s des¬†√©l√©phanteaux¬†ūü§†.

E- Les B√©b√©s √Čl√©phants Sucent-ils leur Trompe ?

Oui, ils le font ! Comme chez tous les jeunes mammif√®res, le r√©flexe de succion du petit de l'√©l√©phant, qui l'incite √† boire au sein de sa m√®re, est fort. Et lorsqu'un jeune ne se nourrit pas,¬†il peut sucer sa trompe¬†pour se r√©conforter, tout comme un b√©b√© humain sucerait son pouce ūüĎć.

√Čl√©phanteau qui Suce sa Trompe

Bien que la succion de la trompe soit plus courante dans les premiers stades de la vie,¬†les √©l√©phants de tous √Ęges le font, m√™me les vieux gros m√Ęles, g√©n√©ralement lorsqu'ils se sentent nerveux ūüė§ ou incertains.

Parfois, un √©l√©phant qui semble sucer sa trompe l'utilise en fait¬†pour sentir, en pla√ßant le bout dans sa bouche ūüĎĄ apr√®s avoir touch√© ou renifl√© des excr√©ments ou de l'urine pour √©valuer les ph√©romones produites par d'autres √©l√©phants.

F- Les √Čl√©phants Peuvent-ils √ätre Droitier ou Gaucher ?

Oui. Tout comme les humains sont droitiers ou gauchers ūüĖč, les √©l√©phants sont connus pour¬†utiliser une d√©fense plus que l'autre. Cet appendice favori est parfois appel√© "d√©fense ma√ģtresse" et semble souvent plus us√©.

√Čl√©phant Allong√© avec ses Grosses D√©fenses

G- Quelle Quantit√© de M√©thane Produit un √Čl√©phant ?

Les √©l√©phants produisent¬†beaucoup de gaz¬†ūüí® m√©thane comme sous-produit de la digestion. Les scientifiques estiment que la quantit√© de m√©thane qu'ils √©mettent en une journ√©e suffirait √† alimenter une voiture sur 32 km !

H- Les √Čl√©phants Sont-ils Dangereux ?

Ils sont bien connus pour vivre en groupes sociaux matriarcaux ūüĎł (dirig√©s par des femelles), et bien que les √©l√©phants soient respect√©s et v√©n√©r√©s par les gens dans toute leur aire de r√©partition en Afrique et en Asie du Sud, ils sont √©galement craints parce qu'ils¬†peuvent √™tre agressifs et dangereux.


I- Quand les √Čl√©phants Sont-ils les Plus Dangereux ?

Le musth, qui se prononce "must", est le moment o√Ļ les m√Ęles connaissent une augmentation du taux de testost√©rone d'un facteur de 60 ou plus. Ces changements les pr√©parent √† la comp√©tition pour les femelles et les rendent beaucoup plus agressifs ūüźĮ. Cette condition est plus prononc√©e chez les √©l√©phants d'Asie et peut durer jusqu'√† 60 jours.¬†Les √©l√©phants en musth¬†portent leur t√™te et leurs oreilles plus haut que la normale et √©mettent un grondement caract√©ristique. Un √©l√©phant m√Ęle en musth peut √™tre extr√™mement dangereux pour tout ce qui se trouve sur son chemin.

6) L'√Čl√©phant ; une Esp√®ce Cl√©

Les √©l√©phants sont une esp√®ce cl√©, ce qui signifie qu'ils jouent un r√īle essentiel dans leur √©cosyst√®me. Aussi appel√©s "ing√©nieurs de l'√©cosyst√®me",¬†les √©l√©phants fa√ßonnent leur habitat¬†de nombreuses fa√ßons. Pendant la saison s√®che, ils se servent de leurs d√©fenses pour creuser le lit des rivi√®res ass√©ch√©es et cr√©er des points d'eau ūüí¶ o√Ļ de nombreux animaux peuvent s'abreuver. Leurs excr√©ments sont remplis de graines, ce qui aide les plantes √† se r√©pandre dans l'environnement.

√Čl√©phant qui Mange des Feuilles

Dans la for√™t, leur festin d'arbres et d'arbustes cr√©e des voies de passage pour les petits animaux ūü¶•, et dans la savane, ils d√©racinent les arbres et mangent les jeunes pousses, ce qui contribue √†¬†maintenir le paysage ouvert¬†pour que les z√®bres et les autres animaux des plaines puissent prosp√©rer.

7)¬†Habitat de l'√Čl√©phant

La maison, c'est l√† o√Ļ se trouve le troupeau. Les √©l√©phants d'Afrique se trouvent en¬†Afrique orientale, centrale et australe. Les √©l√©phants de savane africains vivent dans les prairies ūüĆĺ de l'Afrique subsaharienne. L'√©l√©phant de for√™t africain vit dans le bassin du fleuve Congo, en Afrique centrale occidentale.

Les √©l√©phants d'Asie vivent dans toute¬†l'Asie du Sud-Est, de l'Inde √† l'ouest jusqu'aux √ģles indon√©siennes √† l'est. Leur habitat est la for√™t de broussailles et la for√™t tropicale, et on les trouve souvent le long des rivi√®res ūüĆä pendant les mois secs.¬†

Troupeau d‚Äô√Čl√©phants qui Boivent de l‚ÄôEau dans un Rivi√®re

8) Le Régime Alimentaire du Pachyderme

Toutes les esp√®ces d'√©l√©phants sont herbivores¬†et ne consomment que du mat√©riel v√©g√©tal. Les √©l√©phants mangent tous les types de v√©g√©tation (plus de 100 esp√®ces de plantes), - de l'herbe et des fruits ūüćď aux feuilles et √† l'√©corce - environ 75 √† 150 kilos par jour, soit 4 √† 6 % de leur poids corporel. Ils passent en moyenne 16 heures par jour √† manger ! Ces animaux affam√©s ne dorment pas beaucoup, et ils parcourent de grandes distances tout en cherchant les grandes quantit√©s de nourriture dont ils ont besoin pour soutenir leur corps massif.

Un √©l√©phant adulte consomme aussi¬†environ 100 litres d'eau par jour¬†ūüõĀ ; ces quantit√©s peuvent doubler pour un individu affam√© et assoiff√©. Une telle consommation fait des √©l√©phants un facteur √©cologique important ; ils affectent consid√©rablement et m√™me modifient les √©cosyst√®mes dans lesquels ils vivent.

√Čl√©phants qui Boivent

A- La Nourriture de l‚Äô√Čl√©phant d‚ÄôAfrique

Les √©l√©phants d'Afrique sont des broutards et¬†mangent de l'herbe, y compris des carex, des plantes √† fleurs, des feuilles, des arbustes et des arbres de petite et moyenne taille. Les √©l√©phants de for√™t africains sont des brouteurs et mangent des feuilles ūüĆŅ, des fruits, des graines, des racines, des branches et de l'√©corce.

B- L‚ÄôAlimentation de l'√Čl√©phant d‚ÄôAsie

Les √©l√©phants d'Asie sont √† la fois des broutards (se nourrissant d'arbustes et d'arbres pendant la saison s√®che et apr√®s de fortes pluies) et des brouteurs (se nourrissant d'herbe pendant la premi√®re partie de la saison humide). Ils peuvent consommer¬†de nombreuses esp√®ces de plantes, ainsi que des brindilles, de l'√©corce et de grandes quantit√©s de bambou ūüéč. Le choix des plantes varie selon les saisons.¬†

Alimentation de l‚Äô√Čl√©phant

C- Que Mange l'√Čl√©phant au Zoo ?

Les √©l√©phants de zoo¬†mangent moins que leurs cong√©n√®res sauvages¬†- environ 57 kg de nourriture par jour - parce qu'ils n'ont pas √† br√Ľler autant de calories pour chercher de la nourriture. Pourtant, les √©l√©phants d'Afrique m√Ęles adultes doivent manger plus de 70 000 calories par jour ! Les √©l√©phants en zoo se voient offrir quotidiennement du foin, des granul√©s d'herbivores, des acacias, du c√©leri, des concombres ūü•í et de la laitue. Les √©l√©phants boivent de 75 √† 190 litres d'eau par jour. Ils boivent en aspirant jusqu'√† 10 litres d'eau dans la trompe, puis en la faisant gicler dans la bouche.

D- L‚Äô√Čl√©phant et les Cultures de l‚ÄôHomme

Comme les √©l√©phants mangent beaucoup, ils entrent de plus en plus en contact avec les humains ūüĎ©‚ÄćūüĆĺ. Un √©l√©phant peut¬†d√©truire une saison enti√®re de r√©coltes¬†en une seule nuit - un coup dur pour un agriculteur, qui peut vouloir se venger.¬†

√Čl√©phant qui Charge dans la Poussi√®re

Il existe un certain nombre de¬†programmes de conservation¬†qui travaillent avec les agriculteurs pour les aider √† prot√©ger leurs r√©coltes (les √©l√©phants sont si intelligents qu'ils peuvent apprendre √† contourner les cl√ītures √©lectriques ‚ö° rapidement !) et leur offrir une compensation lorsqu'un √©l√©phant les attaque.

9) Description Physique du Pachyderme

L'√©l√©phant de savane¬†ūüźė ou de brousse (Loxodonta africana)¬†p√®se jusqu'√† 8 000 kg¬†(9 tonnes) et mesure 3 √† 4 m√®tres √† l'√©paule. L'√©l√©phant de for√™t africain (Loxodonta cyclotis), qui vit dans les for√™ts tropicales, a √©t√© reconnu comme une esp√®ce distincte en 2000 et est plus petit que l'√©l√©phant de savane. Il poss√®de des d√©fenses minces, orient√©es vers le bas.¬†

L'√©l√©phant d'Asie (Elephas maximus) p√®se¬†environ 5 500 kg¬†et a une hauteur d'√©paule pouvant atteindre 3,5 m√®tres ūü¶í.¬†

Les Grandes Oreilles Plates d‚Äôun √Čl√©phant d‚ÄôAfrique

A- Des Oreilles Fra√ģches

Les oreilles d'un √©l√©phant sont¬†comme un climatiseur. Lorsque les √©l√©phants battent des oreilles par une chaude journ√©e, le sang qui circule dans les nombreux vaisseaux sanguins des oreilles est refroidi. S'ils traversent un rivi√®re et s‚Äô√©claboussent avec l‚Äôeau, tant mieux ! Ce comportement de battement d'oreilles refroidit ūüßä leur grand corps par temps chaud.

B- La Peau L√Ęche et √Čpaisse de l'√Čl√©phant

Le terme "pachyderme" vient du mot grec pachydermos, qui signifie "√† la peau √©paisse", et ce terme d√©signe souvent les √©l√©phants, les rhinoc√©ros et les hippopotames ūü¶õ.

La peau d'un √©l√©phant peut avoir jusqu'√†¬†2,54 centim√®tres d'√©paisseur¬†sur certaines parties de son corps. Elle est √©galement l√Ęche, ce qui donne l'impression que l'√©l√©phant porte des pantalons ūüĎĖ larges ou des bas qui s'affaissent. Mais il y a une bonne raison √† cela : il garde l'animal au frais en emprisonnant l'humidit√© qui prend plus de temps √† s'√©vaporer. Et m√™me si elle est √©paisse, la peau de l'√©l√©phant est √©galement tr√®s sensible au toucher et aux coups de soleil. Les √©l√©phants s'aspergent souvent d'eau ou se roulent dans la boue ou la poussi√®re pour se prot√©ger du soleil et des insectes piqueurs.

Gros Plan sur la Peau Rid√©e d‚Äôun √Čl√©phant

C- Les Défenses d'Ivoire

Les d√©fenses sont les dents incisives de l'√©l√©phant et sont les seules incisives dont dispose l'√©l√©phant. Elles servent √†¬†se d√©fendre, √†¬†creuser¬†pour¬†trouver de l'eau¬†et¬†de la nourriture, et √†¬†soulever des objets. Les d√©fenses pr√©sentes √† la naissance sont des dents ūü¶∑ de lait, qui tombent au bout d'un an lorsqu'elles mesurent environ 5 centim√®tres de long. Les d√©fenses permanentes d√©passent les l√®vres au bout de deux ou trois ans et se d√©veloppent tout au long de la vie de l'animal. La taille et la forme des d√©fenses sont h√©r√©ditaires.

Les √©l√©phants d'Afrique des deux sexes ‚ôÄÔłŹ‚ôāÔłŹ en ont g√©n√©ralement (mais pas toujours) et parmi les √©l√©phants d'Asie, seuls les m√Ęles poss√®dent des d√©fenses, et tous les m√Ęles n'en ont pas, ces m√Ęles sont connus sous le nom de muknas.¬†Environ 1/3 des d√©fenses sont cach√©es, enfouies profond√©ment dans la t√™te de l'√©l√©phant. Cette partie de la d√©fense contient une cavit√© pulpaire centrale qui contient des tissus, du sang et des nerfs.

Gros Plan sur la D√©fense d‚Äôun √Čl√©phant

La partie visible de la d√©fense est¬†constitu√©e d'ivoire¬†(dentine) sous la couche ext√©rieure d'√©mail, mais le motif particulier en losange de la d√©fense de l'√©l√©phant lui donne un lustre distinctif que n'ont pas les d√©fenses en ivoire d'autres mammif√®res comme les hippopotames, les phacoch√®res ūüźó, les morses et les cachalots, et les √©l√©phants d'Afrique sont parfois tu√©s par des braconniers juste pour leurs d√©fenses en ivoire.

La taille et la longueur moyennes des d√©fenses ont diminu√© avec le temps ‚Źį, ce qui est consid√©r√© comme¬†un effet secondaire de la chasse¬†s√©lective des √©l√©phants m√Ęles avec des d√©fenses plus grandes. C'est pourquoi la g√©n√©tique h√©rit√©e des grandes d√©fenses se fait de plus en plus rare.¬†

D- Les Plus Grosses Dents du Monde Animal

Les √©l√©phants ont √©galement quatre molaires, une sur le dessus et une sur le dessous de chaque c√īt√© de la bouche.¬†Une molaire peut peser environ 2,3 kilos¬†et a la taille d'une brique ūüßĪ ! Chaque √©l√©phant peut traverser jusqu'√† six jeux de molaires au cours de sa vie. (Les √©l√©phants sont des hypsodontes, leurs dents poussent continuellement.)

Dents d‚Äô√Čl√©phant

Les nouvelles dents n'√©clatent pas verticalement, comme chez la plupart des mammif√®res, mais¬†poussent de l'arri√®re vers l'avant, en faisant sortir les vieilles dents us√©es, comme une cha√ģne de production ūü§Ė de dents se d√©pla√ßant le long de la m√Ęchoire d'arri√®re en avant. Lorsque les √©l√©phants vieillissent, leurs molaires restantes sont sensibles et us√©es, de sorte qu'ils pr√©f√®rent manger de la nourriture plus molle.

Les marais sont¬†l'endroit id√©al pour la nourriture v√©g√©tale molle, c'est pourquoi on y trouve souvent de vieux √©l√©phants. Souvent, ils y restent jusqu'√† leur mort. Cette pratique a conduit certaines personnes √† penser que les √©l√©phants se rendaient dans des cimeti√®res ‚öį sp√©ciaux pour y mourir.

E- Le Nez ou la Trompe ?

La trompe, ou proboscis, de l'√©l√©phant est l'un des organes les plus polyvalents¬†ayant √©volu√© chez les mammif√®res. Cette structure est unique aux membres de l'ordre des Proboscidea, qui comprend les mastodontes et les mammouths √©teints ūü¶Ė. La trompe d'un √©l√©phant est √† la fois une l√®vre sup√©rieure et un nez. Il y a 8 muscles principaux de chaque c√īt√© de la trompe et 150 000 fascicules musculaires (parties de muscles) pour l'ensemble de la trompe.¬†

√Čl√©phant qui s'Arrose de Terre et de Poussi√®res avec sa Trompe

Il n'y a ni os ūü¶ī ni cartilage dans cet appendice unique. La trompe d'un √©l√©phant est si forte qu'elle peut pousser les arbres et si agile qu'elle peut ramasser une seule brindille de paille. Les √©l√©phants utilisent aussi leur trompe comme nous utilisons nos mains : pour saisir, tenir, ramasser, atteindre, toucher, tirer, pousser et lancer. La trompe est grande et puissante, pesant environ 130 kg chez un m√Ęle adulte et capable de¬†soulever une charge d'environ 250 kg.¬†

La trompe est aussi un nez¬†ūüĎÉ, et poss√®de deux narines √† son extr√©mit√© qui aspirent l'air par les longues voies nasales et dans les poumons. Les √©l√©phants utilisent √©galement leur trompe pour boire, mais l'eau ne remonte pas jusqu'au nez comme une paille ; au contraire, l'√©l√©phant n'aspire l'eau que sur une partie de la trompe, l'enroule vers sa bouche, incline sa t√™te vers le haut et laisse l'eau de la trompe se d√©verser.

√Čl√©phants qui s'Arrosent avec leur Trompe

L'√©l√©phant d'Asie enroule le plus souvent le bout de sa trompe autour d'un objet et le ramasse selon une m√©thode appel√©e "prise", tandis que l'√©l√©phant d'Afrique utilise la "pince" ūü¶Ä, ramassant les objets d'une mani√®re similaire √† l'utilisation du pouce et de l'index par un humain. La trompe de l'√©l√©phant d'Afrique est peut-√™tre plus extensible, mais celle de¬†l'√©l√©phant d'Asie est probablement plus habile.

Les √©l√©phants d'Asie ont une petite saillie en forme de doigt √† l'extr√©mit√© de la trompe. Les √©l√©phants d'Afrique ont¬†deux "doigts". Ces "doigts" (saillies) sont tr√®s sensibles et permettent aux √©l√©phants de saisir de tr√®s petits objets ūüĒ¶.¬†

10) Les Troupeaux : La Structure Sociale des √Čl√©phants

A- L'Organisation des Troupeaux

Tous les √©l√©phants sont des animaux de troupeau avec une structure sociale tr√®s d√©finie. Les √©l√©phants sont matriarcaux, c'est-√†-dire qu'ils vivent en groupes¬†dirig√©s par des femelles¬†ūüĎ©. La matriarche est g√©n√©ralement la plus grande et la plus √Ęg√©e. Elle pr√©side un troupeau multig√©n√©rationnel qui comprend d'autres femelles et leurs petits.

Troupeau d‚Äô√Čl√©phants

La matriarche se souvient o√Ļ et comment trouver de la nourriture et de l'eau, comment √©viter les pr√©dateurs ūü¶Ā, et les meilleurs endroits pour s'abriter.¬†Elle garde √©galement les jeunes √©l√©phants¬†dans le rang et leur apprend comment se comporter dans la soci√©t√© des √©l√©phants.¬†

Les √©l√©phants m√Ęles restent avec le troupeau pendant l'adolescence ūüďĪ, puis s'√©loignent en grandissant. Un fois adulte, ils ont tendance √† se d√©placer seuls, formant parfois des groupes de m√Ęles plus petits et moins li√©s entre eux. Les √©l√©phants de savane africains peuvent vivre en tr√®s grands¬†troupeaux compos√©s de 20 √† 70 individus, tandis que les √©l√©phants de for√™t africains, comme les √©l√©phants d'Asie, vivent g√©n√©ralement en plus petits troupeaux.¬†

Lorsque les groupes deviennent trop grands, les "groupes de liaison" se s√©parent mais maintiennent une association libre. Parfois, des groupes d'√©l√©phants permettent √† des "√©trangers" ūü§Ě de se joindre √† eux. Vivre en groupe¬†rend les individus plus s√Ľrs¬†et leur permet de consacrer plus de temps √† s'occuper des jeunes et √† les √©duquer.

Groupe d‚Äô√Čl√©phants d‚ÄôAfrique

B- Les Bonnes Mani√®res au Sein du Troupeau d'√Čl√©phants

Les bonnes mani√®res ūüćī sont importantes dans la soci√©t√© des √©l√©phants.¬†La trompe est utilis√©e pour saluer¬†: un animal de rang inf√©rieur introduira le bout de sa trompe dans la bouche de l'autre. Une trompe peut √™tre tendue √† un √©l√©phant qui s'approche pour le saluer et elle est √©galement utilis√©e pour caresser, tisser des liens, lutter et v√©rifier l'√©tat de reproduction.

11)¬†Les Pr√©dateurs des √Čl√©phants¬†

Les √©l√©phanteaux peuvent √™tre un repas potentiel pour les hy√®nes, les lions, les l√©opards ou les crocodiles ūüźä, mais tant qu'ils restent pr√®s de leur m√®re ou de leur troupeau, ils n'ont pas √† s'inqui√©ter. Si un √©l√©phant sent un danger, il lance un grand cri d'alarme pour alerter les autres. Le troupeau forme alors¬†un anneau protecteur, avec les jeunes au milieu¬†et les adultes tourn√©s vers l'ext√©rieur pour affronter un pr√©dateur potentiel. Le seul ennemi d'un √©l√©phant adulte en bonne sant√© est un braconnier humain dot√© d'un puissant fusil.

Braconnage d‚Äô√Čl√©phants

12) Reproduction et Cycle de Vie de l'√Čl√©phant

Avoir un b√©b√© √©l√©phant est un engagement s√©rieux ūüė≥. Les √©l√©phants ont¬†une gestation plus longue¬†que celle de tout autre mammif√®re. Les femelles donnent g√©n√©ralement naissance √† un petit tous les deux √† quatre ans. √Ä la naissance, les √©l√©phants p√®sent d√©j√† environ 90 kg et mesurent environ un m√®tre.

A-¬†La Dur√©e de Gestation des √Čl√©phants

Les √©l√©phants d'Afrique ont¬†une p√©riode de gestation de 22 mois, tandis que les √©l√©phants d'Asie ont une p√©riode de gestation de 18 √† 22 mois. Les √©l√©phants ne donnent g√©n√©ralement naissance que deux ou trois fois en dix ans, et les jeunes √©l√©phants peuvent t√©ter ūüćľ pendant quelques ann√©es.

B- La Période de Musth

Les √©l√©phants vivent en petits groupes familiaux dirig√©s par de vieilles femelles (appel√©es vaches). Lorsque la nourriture est abondante ūüĆĄ,¬†les groupes se r√©unissent. La plupart des m√Ęles (taureaux) vivent en troupeaux de c√©libataires. Les m√Ęles et les femelles poss√®dent tous deux deux des glandes qui s'ouvrent entre l'Ňďil et l'oreille. Les √©l√©phants de tous √Ęges et de tous sexes s√©cr√®tent par cet orifice un liquide appel√© temporin.¬†

√Čl√©phant en Musth (P√©riode de Musth)

Les m√Ęles, cependant, entrent dans une¬†"p√©riode de musth", pendant laquelle ils s√©cr√®tent un fluide dont la viscosit√© diff√®re de celle du fluide s√©cr√©t√© lorsqu'ils ne sont pas en musth. La testost√©rone ūüŹč s√©rique pendant le musth est plus √©lev√©e que chez un √©l√©phant non en musth, et le comportement de l'animal est erratique ; ils sont incontr√īlables.

Le musth est le moment d'√©tablir une hi√©rarchie de reproduction ūüĒě, qui peut diff√©rer de la hi√©rarchie sociale habituelle dans la mesure o√Ļ¬†un m√Ęle en musth surpasse les autres¬†m√Ęles. Dans la nature, les m√Ęles sont g√©n√©ralement dans leur meilleur √©tat physique pendant le musth et se chargent g√©n√©ralement de la plupart des activit√©s de reproduction.

Les √©l√©phants sont capables d'√©valuer l'√©tat de reproduction des uns et des autres en utilisant leur¬†odorat tr√®s d√©velopp√© ūüćÉ. √Ä l'int√©rieur du cr√Ęne, les √©l√©phants poss√®dent de sept √† neuf turbines nasales avec des tissus sensibles sp√©cialis√©s pour l'olfaction (Les humains n'ont que trois turbines, les chiens en ont cinq.).

√Čl√©phants qui se Serrent la Trompe pour se Dire Bonjour

Lorsqu'une femelle est en Ňďstrus, ou lorsqu'un m√Ęle est en musth, l'√©l√©phant peut apparemment¬†d√©tecter les hormones¬†a√©roport√©es. Une fois "collect√©es", les informations sont alors transmises √† l'organe de Jacobson, situ√© sur le palais ūüėõ. Cet organe transmet les mol√©cules au cerveau pour analyse. Les hormones sont √©galement renifl√©es directement √† partir de l'urine et des excr√©ments.

C- L'√Čl√©phanteau

Le nouveau-n√© mesure environ un m√®tre et p√®se environ 100 kg. Il t√®te en utilisant la bouche, et non la trompe, au niveau des glandes mammaires situ√©es dans la r√©gion de la poitrine ūüĎô. Les √©l√©phanteaux prennent¬†en moyenne 1 √† 1,3 kg par jour¬†au cours de leur premi√®re ann√©e !¬†

Le sevrage est un processus long¬†et se poursuit parfois jusqu'√† ce que la m√®re ne puisse plus tol√©rer les coups de bec ūüí• des d√©fenses √©mergentes de sa prog√©niture. Apr√®s le sevrage, de nombreuses heures chaque jour sont consacr√©es √† l'alimentation.¬†

√Čl√©phanteau avec sa Maman √Čl√©phant

Les compagnons de troupeau ont tendance √† surveiller les √©l√©phanteaux s'ils sont en d√©tresse. Malgr√© tous les jeux ūü•é et la protection, les b√©b√©s √©l√©phants doivent encore naviguer √† travers les nuances sociales et¬†√©tablir leur rang social¬†au sein du troupeau. Les b√©b√©s passent leurs journ√©es √† s'entra√ģner √† faire aller leurs quatre pattes dans la m√™me direction en m√™me temps, √† perfectionner leur torsion d'oreille et √† ma√ģtriser le contr√īle de leur trompe. Ils sont d'abord maladroits avec leur trompe, mais ils apprennent √† l'utiliser en grandissant. √Ä l'√Ęge de deux ou trois ans, ils n'ont plus besoin d'√™tre allaiter.

Les √©l√©phants atteignent leur maturit√© sexuelle au d√©but de leur deuxi√®me d√©cennie de vie. Les √©l√©phants d'Afrique atteignent leur maturit√© sexuelle √† l'√Ęge de 10-12 ans, tandis que les √©l√©phants d'Asie atteignent leur maturit√© sexuelle vers 14 ans. C'est au cours de cette p√©riode que¬†les m√Ęles quittent leur troupeau natal¬†(troupeau d'origine) pour vivre soit seuls ūü•∂, soit en petits troupeaux avec d'autres m√Ęles. Les femelles, en revanche, restent avec leur troupeau natal pendant toute leur vie. Bien qu'ils vivent s√©par√©ment, les √©l√©phants adultes m√Ęles et femelles s'accouplent ou s'alimentent ensemble pendant une courte p√©riode.

B√©b√© √Čl√©phant qui Utilise sa Trompe

D- L‚ÄôUtilisation de la Trompe chez les √Čl√©phanteaux

Les √©l√©phants nouveau-n√©s ont peu de contr√īle sur leur trompe et doivent apprendre √† s'en servir. Ils s'entra√ģnent en explorant leur environnement, en touchant ūüĖź les autres membres du troupeau, leur environnement et eux-m√™mes. Ils doivent ensuite¬†ma√ģtriser l'utilisation de leur trompe¬†pour se nourrir. Avec plus de 50 000 unit√©s musculaires individuelles dans la trompe, c'est une comp√©tence complexe √† apprendre.

13) Quelle est la Dur√©e de Vie des √Čl√©phants ?

Les √©l√©phants peuvent vivre jusqu'√† 80 ans ou plus en captivit√©, mais ne vivent qu'environ 60¬†ans¬†dans la nature ūüź¶. Les preuves ne permettent pas d'√©tablir l'existence de ce que l'on appelle les "cimeti√®res d'√©l√©phants", o√Ļ les √©l√©phants se rassemblent soi-disant pour mourir (Ce mythe infond√© est expliqu√© dans le paragraphe 8) D-). Mais en g√©n√©ral, les √©l√©phants ont une vie plut√īt courte d‚Äôenviron 35-40 ans.

Vieil √Čl√©phant avec des Grandes D√©fenses

14) La Migration dans la Savane

Les √©l√©phants migrent de fa√ßon saisonni√®re ūüćĀ en fonction de la disponibilit√© de la nourriture et de l'eau. La m√©moire joue un r√īle important pendant cette p√©riode, car¬†ils se souviennent des emplacements¬†des r√©serves d'eau le long des routes de migration. L'intelligence a √©galement √©t√© observ√©e en conjonction avec la m√©moire.

Bien qu‚Äôincapables de sauter ou de galoper, les √©l√©phants peuvent atteindre¬†une vitesse maximale de 40 km √† l'heure. Leurs pattes sont bien adapt√©es pour supporter leur grand poids. Le talon est partiellement sur√©lev√©, et en dessous se trouve un √©pais coin de tissu gras et fibreux prot√©g√© par une peau √©paisse. Il n'est pas facile pour les √©l√©phants de se coucher ūüėī et de se lever ; ils dorment couch√©s pendant trois √† quatre heures durant la nuit. Lorsqu'ils sont debout, les √©l√©phants somnolent pendant de courtes p√©riodes mais ne dorment pas profond√©ment.

Migration d‚Äô√Čl√©phants dans la Savane

15) M√©moires et Intelligence de l'√Čl√©phant

On a d√©j√† observ√© un √©l√©phant, utilisant ses d√©fenses et sa trompe, pour arracher l'√©corce d'un arbre ūüĆ≥ voisin et l'a m√Ęch√©e jusqu'√† ce qu'elle forme une grosse boule, puis¬†a bouch√© un trou d'eau¬†qu'il avait pr√©c√©demment creus√© et a recouvert le bouchon de sable. Par la suite (quelques mois plus tard), on a vu l'√©l√©phant d√©couvrir le sable, boucher le trou et boire - un comportement qui pourrait √™tre interpr√©t√© comme de la fabrication d'outils.

Les √©l√©phants sont les plus grands mammif√®res terrestres du monde et, √† part les grands singes ūü¶ß (humains, gorilles, chimpanz√©s, bonobos et orangs-outans), ils sont aussi¬†les plus intelligents.

√Čl√©phant qui reconna√ģt son Reflet dans un Miroir

A- Les √Čl√©phants Reconnaissent-ils Leurs Reflets ?

Les √©l√©phants peuvent se reconna√ģtre dans les miroirs. Les scientifiques pensent que c'est le signe d'une plus grande conscience de soi ūüėé. Dans une √©tude, une √©l√©phante d'Asie appel√©e Happy a touch√© √† plusieurs reprises un "X" peint sur son front en se regardant dans le miroir, ce qui indique qu'elle savait qu'elle regardait son propre reflet. La plupart des animaux supposent qu'un reflet est un autre animal et le cherchent derri√®re le miroir.

B-¬†Quelle est la Qualit√© de la M√©moire d'un √Čl√©phant ?

Les √©l√©phants ont une m√©moire √† long terme √©tonnante. Les scientifiques qui √©tudient trois troupeaux en Tanzanie ont d√©couvert que, lors d'une longue s√©cheresse, les deux troupeaux men√©s par des matriarches plus √Ęg√©es ont quitt√© la zone de s√©cheresse ūüŹú √† la recherche d'eau, et qu'ainsi une plus grande partie de leur groupe a surv√©cu. Les scientifiques ont conclu que ces femelles plus √Ęg√©es¬†se souvenaient d'une s√©cheresse survenue plus de 30 ans auparavant¬†et savaient quoi faire.

√Čl√©phant Pendant la S√©cheresse

Une femelle √©l√©phant a √©galement reconnu le zoologiste Iain Douglas-Hamilton, m√™me si elle ne l'avait pas vu¬†depuis quatre ans. Il est peut-√™tre vrai que les √©l√©phants n'oublient jamais ; l‚Äôexpression ‚Äúavoir une m√©moire d‚Äô√©l√©phant‚ÄĚ ūü§Ē ne vient donc pas du nul part !

C- Les √Čl√©phants peuvent-ils Ressentir de l'Empathie ?

Les √©l√©phants semblent comprendre ce que les autres √©l√©phants ressentent. Des exp√©riences montrent que lorsqu'un √©l√©phant est malheureux,¬†les autres partagent leurs sentiments ūüė™, ce qu'on appelle la "contagion √©motionnelle". Dans ces situations, ils vont aller voir leur "ami" et le r√©conforter, souvent en mettant leur trompe dans la bouche de l'autre, ce que les √©l√©phants trouvent rassurant. Les √©l√©phants viennent √©galement en aide aux autres √©l√©phants bless√©s et semblent m√™me pleurer leurs morts.

√Čl√©phant qui est Triste (Empathie)

D- Les √Čl√©phants ont-ils un Sixi√®me Sens ?

Les √©l√©phants peuvent √™tre capables de¬†d√©tecter un orage ūüĆ™ √† 280 km¬†de distance, et se dirigent vers lui, √† la recherche d'eau. En 2004, les √©l√©phants semblaient se diriger vers les hauteurs avant que le tsunami ne frappe l'Asie.

16)¬†Quel Son fait l'√Čl√©phant ?

Des sons,¬†des barrissements, les √©l√©phants √©mettent de nombreux sons ūüĒä diff√©rents ; les humains ne peuvent pas entendre certains de ces sons, car leur fr√©quence est trop basse pour nos oreilles. Les √©l√©phants utilisent ces sons pour communiquer entre eux sur de longues distances.

A- Les Différents Sons de ce Pachyderme

Avez-vous d√©j√† eu l'estomac qui grogne ūüßĀ √† un moment malheureux ? Eh bien, les grognements d'estomac sont¬†un son bienvenu dans la soci√©t√© des √©l√©phants¬†; un estomac qui fait des bruits de grondement et de grognement semble signaler aux autres que tout va "bien". On sait maintenant que les grondements, que l'on croyait initialement dus √† l'activit√© intestinale, sont produits par le larynx.

√Čl√©phant qui Barrit (Barrissement)

Les √©l√©phants produisent deux types de vocalisations en modifiant la taille des narines au fur et √† mesure que l'air passe dans la trompe.¬†Les sons graves¬†sont le grognement, le grondement, le reniflement et le rugissement ūüźÖ ;¬†les sons aigus¬†sont la trompette, la phrase de trompette, l'√©corce, le cri bourru et le cri.

B- D‚ÄôO√Ļ Viennent ces Sons ?

Les sons proviennent du larynx¬†et d'une structure sp√©ciale qui lui est associ√©e, la poche pharyngienne. Chez la grande majorit√© des mammif√®res, la gorge contient neuf os reli√©s en une structure en forme de bo√ģte. Les √©l√©phants n'ont que cinq os dans l'appareil hyo√Įde, et l'espace form√© par les os manquants est rempli par les muscles, les tendons et les ligaments. Ces attaches plus l√Ęches laissent au larynx un grand degr√© de libert√© et permettent la formation de la poche pharyngienne juste derri√®re la langue ūüĎÖ.

Cette structure unique facilite la production de sons et poss√®de des muscles volontaires qui permettent √† la poche d'√™tre utilis√©e comme chambre de r√©sonance ūüďĘ pour les appels √©mis √† des fr√©quences inf√©rieures √† la port√©e de l'audition humaine. Ces¬†appels √† basse fr√©quence¬†(5-24 hertz) sont r√©pondus par d'autres √©l√©phants jusqu'√† 4 km de distance.¬†

Sons des √Čl√©phants √† Basse Fr√©quence (Ultrasons)

Les ondes sonores √† basse fr√©quence se propagent dans le sol comme dans l'air, et les r√©sultats des exp√©riences indiquent que les √©l√©phants peuvent¬†d√©tecter les appels ūüďě infrasoniques¬†comme des ondes sismiques. Les √©l√©phants peuvent produire toute une s√©rie d'autres sons en frappant la trompe sur un sol dur, un arbre, ou m√™me contre leurs propres d√©fenses.

17) Le Stockage d'Eau chez l'√Čl√©phant

En plus de la production de sons, on suppose que la poche pharyng√©e sert √† transporter de l'eau. Depuis des si√®cles, les gens ont observ√© que les jours de grande chaleur et aux heures o√Ļ il n'y a pas d'eau √† proximit√©,¬†les √©l√©phants introduisent leur trompe dans leur bouche, en retirent du liquide et s'en aspergent ‚õ≤. L'origine de ce liquide et la capacit√© des √©l√©phants √† le retirer ont pos√© un myst√®re, m√™me si la poche pharyng√©e a √©t√© d√©crite en 1875. Deux sources plausibles de ce liquide sont l'estomac et la poche pharyng√©e.¬†

Le contenu de l'estomac est cependant acide et irriterait la peau. En outre, le liquide pulv√©ris√© contient de petites particules de nourriture que l'on trouve g√©n√©ralement dans la poche pharyng√©e, par opposition aux aliments ūüĆĪ dig√©r√©s provenant de l'estomac. Enfin, des observations r√©p√©t√©es sur le terrain attestent que¬†les √©l√©phants peuvent se pulv√©riser¬†en marchant ou en courant.¬†

√Čl√©phant qui s‚ÄôArrose avec de l‚ÄôEau

Comme il serait difficile d'aspirer le liquide de l'estomac en courant, l'explication la plus probable de la source du liquide ūüß™ est la poche pharyng√©e. Une autre fonction possible de la poche est¬†l'absorption de chaleur, en particulier de la zone sensible du cerveau situ√©e au-dessus.

18) L'√Čl√©phant et l‚ÄôHomme

A- La Domestication de l'√Čl√©phant

Pendant de nombreux si√®cles, l'√©l√©phant d'Asie a jou√© un r√īle important en tant qu'animal de c√©r√©monie et de trait. Techniquement,¬†les √©l√©phants n'ont pas √©t√© domestiqu√©s ūüźē‚Äćūü¶ļ, car ils n'ont pas fait l'objet d'une reproduction s√©lective pour "am√©liorer" les caract√©ristiques souhait√©es par les humains, comme cela a √©t√© le cas pour les bovins, les chevaux et les chiens.¬†

Les archives historiques des √©l√©phants d'Asie apprivois√©s remontent √†¬†la civilisation de l'Indus¬†du 3e mill√©naire avant J.-C. √Ä Mohenjo-daro et Harappa, au Pakistan, des sculptures en pierre de savon ūüßľ repr√©sentent des √©l√©phants avec un tissu sur le dos, ce qui indique qu'ils sont utilis√©s par les humains. Les mahouts et les oozies (dresseurs d'√©l√©phants en Inde et au Myanmar, respectivement) sont des personnes comp√©tentes qui restent en contact direct avec les animaux pendant de nombreuses ann√©es.

Les √Čl√©phants dans la Civilisation Indu (Sculpture √Čl√©phant)

Les dresseurs s'occupent de tous les besoins des √©l√©phants, et le lien entre l'homme et la b√™te devient tr√®s fort ‚̧. Hastividyarama, un manuel s√©culaire destin√© aux dresseurs d'√©l√©phants, explique en d√©tail les¬†proc√©dures de dressage¬†prescrites et est encore utilis√© aujourd'hui dans certaines r√©gions d'Asie. Command√© par son cornac, l'√©l√©phant √©tait autrefois √† la base des op√©rations d'exploitation foresti√®re en Asie du Sud-Est. Il reste un symbole de pouvoir et d'apparat, mais a √©t√© largement supplant√© par les machines.

B- L‚ÄôUtilisation de cet Animal par l‚ÄôHomme : des √Čl√©phants Touristiques¬†

Au d√©but du 21e si√®cle, la Tha√Įlande et le Myanmar comptaient chacun environ¬†5 000 √©l√©phants captifs, employ√©s dans des r√īles traditionnels m√™l√©s √† une utilisation moderne en tant qu'attractions touristiques ūüéĘ.

Touristes sur des √Čl√©phants

L'√©v√©nement historique le plus c√©l√®bre utilisant des √©l√©phants dans la guerre a √©t√© celui d'Hannibal, le jeune commandant des Carthaginois qui a travers√© les Alpes ūüŹē d'Espagne en Italie. Il a quitt√© Carthag√®ne, en Espagne, en 218 avant J.-C. avec 37 √©l√©phants - 36 √©l√©phants de for√™t africains et un asiatique - chacun sous son propre cornac bien entra√ģn√©. L'asiatique,¬†l'√©l√©phant personnel d'Hannibal¬†nomm√© Surus (signifiant "syrien"), est le seul qui a surv√©cu pour atteindre l'Italie.

Les √©l√©phants d'Afrique ont √©galement √©t√© apprivois√©s au cours du 19e si√®cle, dans ce qui √©tait le Congo belge. Le dressage de ces √©l√©phants de for√™t a √©t√© initi√© par le roi L√©opold II de Belgique et a √©t√© effectu√© par des cornacs indiens avec des √©l√©phants d'Asie. Les √©l√©phants d'Afrique sont aujourd'hui principalement¬†utilis√©s pour le transport des touristes¬†dans le parc national de la Garamba ūüĆć, o√Ļ ils sont pr√©cieux pour fournir des revenus permettant de soutenir ses activit√©s.

19) Les √Čl√©phants Face aux Menaces pour Leur Survie

A- Les Nombreuses¬†Menaces qui P√®sent sur les √Čl√©phants

Les √©l√©phants sont des animaux tr√®s intelligents dont l'existence est menac√©e.¬†La perte d'habitat,¬†les conflits entre l'homme et l'√©l√©phant ūü§¨, et¬†le braconnage pour l'ivoire¬†et la viande de brousse sont de grandes menaces pour les populations d'√©l√©phants. Les √©l√©phants ont √©t√© chass√©s sans rel√Ęche pour leurs d√©fenses (m√™me si elles sont faites de dentine, comme nos dents).

Utilisation des √Čl√©phants par l‚ÄôHomme

Le braconnage pour le commerce de l'ivoire est la plus grande menace pour la survie des √©l√©phants d'Afrique. Avant que les Europ√©ens ne commencent √† coloniser l'Afrique, il y en avait peut-√™tre jusqu'√† 26 millions.¬†L'arriv√©e des Europ√©ens a donn√© le coup d'envoi¬†de la tendance commerciale de l'ivoire ūüíł, dans laquelle les d√©fenses servaient de touches de piano, de boules de billard, de peignes et de toutes sortes d'autres articles. Au d√©but du XXe si√®cle, le nombre d'√©l√©phants √©tait tomb√© √† 10 millions. La chasse a continu√© √† augmenter. En 1970, leur nombre √©tait tomb√© √† 1,3 million.

Au d√©but du XXIe si√®cle, il restait¬†moins de 50 000 √©l√©phants d'Asie¬†√† l'√©tat sauvage. Menac√©s par la perte d'habitat et le braconnage, les √©l√©phants d'Asie et d'Afrique sont class√©s parmi les esp√®ces en danger ūüö®. De 1979 √† 1989, le nombre d'√©l√©phants d'Afrique dans la nature a √©t√© r√©duit de plus de moiti√©, passant de 1 300 000 √† 600 000, en partie √† cause de la demande commerciale d'ivoire.

Cependant, dans certaines r√©gions d'Afrique, les √©l√©phants sont abondants et l'abattage ūüĒę est pratiqu√© dans certaines r√©serves pour √©viter la destruction de l'habitat. Une interdiction de neuf ans sur le commerce de l'ivoire a √©t√© lev√©e en 1997, et le Botswana, la Namibie et le Zimbabwe ont √©t√©¬†autoris√©s √† vendre des stocks limit√©s d'ivoire¬†des entrep√īts gouvernementaux au Japon. En 2000, l'Afrique du Sud a rejoint les trois pays d'Afrique australe en vendant des quantit√©s limit√©es d'ivoire provenant des stocks existants.

√Čl√©phanteau devant des Z√®bres

En 2013, la population d'√©l√©phants d'Asie a connu un d√©clin de 90 % au cours des 100 derni√®res ann√©es et certains experts sugg√®rent que 95 % de leur habitat ūüŹ° d'origine a √©t√© perdu au cours de la m√™me p√©riode. Les estimations varient, mais la plupart s'accordent √† dire que¬†la population d'√©l√©phants d'Afrique a diminu√© de 75 %. Aujourd'hui, on estime qu'il y a entre 300 000 et 500 000 √©l√©phants sauvages en Afrique et moins de 60 000 en Asie. Les √©l√©phants d'Asie sont reconnus comme une esp√®ce menac√©e tout comme l‚Äôesp√®ce des √©l√©phants d'Afrique.

B- Le Commerce d'√Čl√©phants

Depuis le troisi√®me mill√©naire avant J.-C., les √©l√©phants sont maintenus en captivit√©. Ils ont √©t√© utilis√©s comme b√™tes de somme,¬†outils de guerre¬†et objets d'int√©r√™t et de curiosit√© ūüßź. En 1796, un marchand am√©ricain a import√© une jeune femelle d'√©l√©phant d'Asie pour l'exposer, une premi√®re en Am√©rique du Nord.

Tout au long des ann√©es 1800, la demande d'√©l√©phants dans les expositions et les cirques a augment√© ūüďą de mani√®re significative. Les jeunes √©l√©phants √©taient¬†captur√©s dans la nature¬†d√®s leur plus jeune √Ęge, s√©par√©s du troupeau familial et vendus pour une vie de spectacles, de voyages, d'espaces confin√©s et d'expositions.¬†

Commerce de Défenses en Ivoires

√Ä la fin du XXe si√®cle, la recherche et l'observation ont conduit beaucoup de gens √† conclure que les √©l√©phants sont¬†des animaux tr√®s intelligents¬†et √©motionnellement complexes ūüėÉ dont les besoins sont difficiles √† satisfaire en captivit√©. En 1995, le Sanctuaire des √©l√©phants du Tennessee a √©t√© fond√© pour servir de refuge o√Ļ les √©l√©phants captifs pouvaient vivre leur vie en toute s√©curit√© dans un habitat naturel en compagnie d'autres √©l√©phants.

C- L‚ÄôAdaptation des √Čl√©phants Face aux Braconniers

Comme les braconniers ciblent les √©l√©phants pour leurs d√©fenses, ces ann√©es de violence ont √©galement eu un r√©sultat attendu : Les √©l√©phants d'Afrique √©voluent pour¬†na√ģtre sans d√©fenses ūüė∂. Des √©tudes men√©es sur l'ensemble du continent ont montr√© que les r√©gions o√Ļ le braconnage √©tait historiquement plus important pr√©sentent aujourd'hui des proportions de femelles sans d√©fenses plus √©lev√©es que d'habitude. Les chercheurs essaient toujours de comprendre comment cette √©volution pourrait affecter l'esp√®ce √† long terme.

√Čl√©phant d‚ÄôAsie dans l‚ÄôEau d‚Äôune Rivi√®re

20) La Conservation des Derniers Pachydermes

Les √©l√©phants d'Afrique sont prot√©g√©s √† des degr√©s divers dans tous les pays de leur aire de r√©partition g√©ographique. Ils sont √©galement¬†prot√©g√©s par les accords internationaux ūüď̬†sur l'environnement, la CITES et la Convention sur la conservation des esp√®ces migratrices. Des efforts ont √©t√© d√©ploy√©s r√©cemment pour re-l√©galiser le commerce international de l'ivoire, mais ils ont √©chou√© jusqu'√† pr√©sent.

Les groupes de conservation et les gouvernements ont travaill√© √† la mise en r√©serve de terres pour la vie sauvage ūüźě, y compris des corridors reliant ces terres prot√©g√©es. Pourtant, les chercheurs pensent que jusqu'√†¬†70 % de l'aire de r√©partition des √©l√©phants¬†se trouve sur des terres non prot√©g√©es.

Groupe d‚Äô√Čl√©phants

Pour lutter contre le braconnage, il est essentiel de mettre un terme au commerce ill√©gal ūüŹõ. Les d√©fenseurs de la cause ont lanc√© des campagnes qui s'attaquent √† la fois √† l'offre (le braconnage) et √† la demande (les personnes qui ach√®tent de l'ivoire).¬†Des progr√®s ont √©t√© r√©alis√©s¬†ces derni√®res ann√©es, en particulier du c√īt√© de la demande : en 2015, la Chine - consid√©r√©e comme le plus grand march√© d'ivoire ill√©gal et l√©gal du monde - a accept√© d'interdire "presque totalement" le commerce int√©rieur de l'ivoire. Depuis l'entr√©e en vigueur de cette interdiction, la demande publique d'ivoire semble avoir diminu√©.

Du c√īt√© de l'offre, la protection des √©l√©phants contre le braconnage n√©cessite √©galement une approche locale. En 2019, une √©tude a montr√© que¬†la souffrance des √©l√©phants¬†ūüė• est li√©e √† celle des humains vivant √† proximit√© : Les r√©gions o√Ļ les niveaux de pauvret√© et de corruption sont √©lev√©s sont plus susceptibles d'avoir des taux de braconnage plus √©lev√©s. Cela sugg√®re que le fait d'aider les communaut√©s √† d√©velopper des moyens de subsistance durables pourrait r√©duire l'attrait du braconnage.

Il est √©galement important de renforcer l'application de la loi et de¬†r√©duire ūüďČ la corruption.

21) Les Peluches d'√Čl√©phant

Votre petit éléphanteau doit surement adorer jouer et se laisser porter par son imagination pour vagabonder dans ses mondes magiques et merveilleux. Mais comme on dit, c'est toujours mieux à deux, alors découvrez dès maintenant le nouveau compagnon de jeu de votre enfant.

Votre enfant va adorer adopter une peluche d'√©l√©phant que ce soit pour monter sur son dos et partir √† la d√©couverte de la savane, ou encore aller jouer avec une peluche d'√©l√©phant rose dans un monde imaginaire ou s'endormir en c√Ęlinant sa peluche toute douce !

Les Meilleures Peluches d'Elephant


Laissez un commentaire

Veuillez noter que pour éviter tout commentaire malveillant, les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés