Tous les Secrets qui rendent les Pingouins aussi Surprenant !

Pingouin -

Tous les Secrets qui rendent les Pingouins aussi Surprenant !

de lecture - mots

Les manchots sont¬†des oiseaux de mer incapables de voler¬†qui vivent presque exclusivement dans l'h√©misph√®re sud ‚ėÄ. On y trouve les minuscules manchots bleus d'Australie et de Nouvelle-Z√©lande, les majestueux manchots empereurs de l'Antarctique et les manchots royaux que l'on trouve sur de nombreuses √ģles subaquatiques, le manchot africain (une esp√®ce menac√©e) et le manchot des Gal√°pagos, le seul manchot que l'on trouve au nord de l'√©quateur.¬†Une √©paisse couche de graisse et des plumes¬†huileuses¬† et serr√©es leur permettent d‚Äôaffronter les temp√©ratures plus froides.

 

L'apparence trapue et les pattes courtes des pingouins les a fait aimer des gens du monde entier. Bien qu‚Äôils sont des oiseaux,¬†les manchots ont des nageoires au lieu d'ailes. Ils ne peuvent pas voler et, sur terre, ils se dandinent en marchant √† la verticale, bien que lorsque les conditions de neige sont favorables, ils glissent sur le ventre. Dans l'eau, ce sont des nageurs et des plongeurs experts, et certaines esp√®ces peuvent atteindre une vitesse de 25 km/h ūüöÄ gr√Ęce √† leurs nageoires qui propulsent leur corps fusel√©. Lorsqu'ils veulent aller plus vite, ils se mettent souvent √† nager en marsouin ou sautent hors de l'eau en nageant.¬†

Peluche Pingouin Produit

1) Le Pingouin en 10 Secondes TOP Chrono

  • NOM COMMUN :¬†Pingouins
  • NOM SCIENTIFIQUE :¬†Spheniscidae
  • DI√ąTE¬†:¬†Carnivore ūü•©
  • HABITATS :¬†Oc√©ans, c√ītes
  • NOM DU GROUPE :¬†Colonie
  • DUR√ČE DE VIE MOYENNE :¬†15 - 20 ans
  • TAILLE :¬†40 cm - 1 m 14
  • POIDS :¬†1 - 40 kg

2) Quelle est la différence entre les pingouins et les manchots ? 

A- La Principale Différence

Les Pingouins est un oiseau noir ‚öę et blanc ‚ö™, tout comme le manchot. Mais ils appartiennent pour autant √† des familles compl√®tements diff√©rentes.¬†Les pingouins sont situ√©s dans l l'h√©misph√®re Nord ‚¨Ü, et il existe plus que une seule esp√®ce actuellement, le Petit Pingouin. C'est la seule esp√®ce de pingouin depuis la disparition du Grand Pingouin en 1844 √† cause de l'Homme. La principale caract√©ristique qui diff√©rencie le pingouin du manchot est la suivante.¬†Le pingouin¬†a gard√© une caract√©ristique primitive, il¬†peut voler¬†!

Pingouin qui Vole

Les Manchots, contrairement aux pingouins, vivent donc dans¬†l'h√©misph√®re Sud ‚¨á et ne peuvent pas voler ūüöę. Aujourd'hui il existe encore plusieurs esp√®ces de manchots.

B- L'Origine d'un Malentendu

La croyance populaire confond le pingouin et le manchot, d√Ľ √† leurs apparences assez proches, et surtout car dans toutes les autres langues,¬†le mot pour d√©signer le manchot est tr√®s proches du mot "Pingouin". En anglais, manchot se dit "Penguin" ūüá¨ūüáß, une mauvaise traduction de ce mot est donc √† l'origine de cette erreur commise par beaucoup d'entre nous. D'ailleurs, tout au long de cet article, tout comme la croyance populaire, les termes pingouin et manchot peuvent √™tre confondues.

Difference Pingouin Manchot

3) Caractéristiques Générales

Les 18 esp√®ces diff√©rentes de manchots peuvent avoir des formes et des tailles tr√®s vari√©es, mais toutes ont un corps noir et un ventre blanc. Ce contre-jour protecteur¬†leur permet de se cacher des pr√©dateurs¬†comme les phoques l√©opards et les orques pendant qu'ils nagent. La couleur rare, se limitant √† l'iris rouge ou jaune de l'Ňďil chez certaines esp√®ces, au bec ou aux pieds ūüźĺ rouges chez quelques esp√®ces, aux touffes de sourcils jaunes chez les trois esp√®ces d'Eudyptes, et √† l'orange et au jaune sur la t√™te, le cou et la poitrine chez les manchots empereurs et royaux

 

En fait,¬†ils passent la plus grande partie de leur vie dans l'oc√©an ūüĆ䬆et font presque toute leur chasse aux krills (petites crevettes), aux calamars et aux crabes sous l'eau. Leurs couleurs distinctives (un corps noir avec un ventre blanc) leur permet aussi de se camoufler dans l'eau lorsqu‚Äôils cherchent un repas.

Colonie de Manchot

Les populations totales de certaines esp√®ces, comme le manchot empereur, sont estim√©es √† des centaines de milliers, mais la plupart des esp√®ces¬†de petits manchots se comptent certainement par millions. Les immenses colonies de reproduction insulaires, certaines grouillant de centaines de milliers de couples nicheurs , repr√©sentent une importante ressource alimentaire ūüćĹ potentielle, mais l'importance √©conomique des manchots est n√©gligeable.¬†

 

Au XIXe si√®cle, les baleiniers ūüź≥ et les chasseurs de phoques se rendaient dans certaines colonies pour y chercher de la viande et des Ňďufs, et¬†une industrie de l'huile de manchot prenait autrefois un grand nombre d'oiseaux.¬†Au d√©but du XXe si√®cle, cependant, cette exploitation n'√©tait plus rentable, et la plupart des colonies ont √©t√© laiss√©es √† elles-m√™mes ou activement prot√©g√©es.

Balainiers du 20ème sciècle

Certaines esp√®ces sont aujourd'hui en augmentation, apparemment en raison de la d√©cimation des baleines de l'Antarctique au milieu du XXe si√®cle, qui font concurrence aux pingouins pour le krill (crustac√©s minuscules) dont ils se nourrissent tous les deux.¬†Les populations de pingouins sont toutefois tr√®s vuln√©rables aux changements de climat¬†et de temp√©rature des oc√©ans, y compris au r√©cent r√©chauffement climatique. Les pingouins ūüźß sont √©galement tr√®s sensibles √† la diminution des populations locales de poissons par l'homme.

4) Le Changement Climatique et ses Effets

Environ deux tiers des esp√®ces de pingouins sont inscrites comme menac√©es sur la liste rouge ūüď£¬†(en anglais) de l'UICN, ce qui en fait l'un des oiseaux de mer¬†les plus menac√©s. La perte d'habitat et les maladies propag√©es par les touristes sont autant de menaces qui p√®sent sur eux.

Pêche Industrielle Océan Austral

La p√™che commerciale¬†dans l'oc√©an Austral est √©galement une pr√©occupation importante, car elle a r√©duit de moiti√© environ l'approvisionnement en poisson dans la p√©ninsule Antarctique. Cela oblige de nombreux pingouins √† se faire concurrence pour la nourriture et les met en danger d'√™tre accidentellement captur√©s par les filets de p√™che ūüé£.

 

Le changement climatique est l'une des plus grandes menaces qui pèsent sur les populations de pingouins. Le réchauffement des régions polaires ♨ a fait fondre la glace de mer, dont les pingouins dépendent pour trouver de la nourriture et construire leurs nids. En raison de l'évolution rapide des conditions, l'Antarctique pourrait perdre la plupart de ses manchots à cause du changement climatique d'ici la fin du siècle. Pour survivre, ils pourraient devoir se déplacer vers de nouveaux habitats.

Banquise Pingouin Réchauffement Climatique

Une √©tude du WWF de 2008 a estim√© que 50 % des manchots empereurs et 75 % des manchots Ad√©lie¬†vont probablement diminuer ou dispara√ģtre¬†si les temp√©ratures moyennes mondiales augmentent de seulement 2¬įC ūüĆ° par rapport aux niveaux pr√©industriels - un sc√©nario qui pourrait √™tre atteint en moins de 40 ans.

5) Les Prédateurs

A- Les Prédateurs en Mer

Les principaux ennemis des manchots en mer sont¬†le l√©opard des mers¬†(Phoque l√©opard), l'√©paulard (Orque).¬†Les phoques¬†prennent √©galement les manchots pr√®s de l'Australie, de la Nouvelle-Z√©lande et d'autres r√©gions subantarctiques. Les l√©opards des mers, qui atteignent plus de 350 kg et plus de 4 m pour les sp√©cimens les plus imposants peuvent manger jusqu'√† 15 manchots par jour ūüĎ©‚Äćūüć≥. Ces pr√©dateurs attaquent principalement ces proies dans la mer pendant que les parents vont chercher de la nourriture pour leurs petits ou m√™me pendant les premi√®res baignades des petits manchots. Mais il peut aussi s'attaquer aux manchots sur terre, ce qui reste tout de m√™me plus rare.

Léopard des Mers qui Mange un Manchot

Les manchots ont encore beaucoup d'autres pr√©dateurs en mer, comme¬†le requin ūü¶ą blanc,¬†le phoque de Weddell,¬†l'otarie d'Hooker¬†et¬†l'otarie du Cap¬†qui est le pr√©dateur principal du manchot du Cap.

 

Pour manger leurs proies, les l√©opards de mer secouent les pingouins dans l'eau pour d√©tacher la chair des os. L'orque, malgr√© sa taille d√©mesur√©e ūüďŹ par rapport √† ses proies n'aime pas manger les pingouins avec leurs plumes. Pour rem√©dier √† cela, avec sa puissante langue, il compresse le pingouin contre son palais pour garder seulement les organes et la chair de pingouin et rejette le reste dans l'oc√©an. Malgr√© ses nombreux pr√©dateurs, ce n'est pas tout,¬†les pingouins ont aussi des pr√©dateurs sur terre.

Manchot qui Saute hors de l'Eau

B- Les Prédateurs sur Terre

Sur terre, les pr√©dateurs sont seulement¬†des oiseaux qui ont l'avantage de voler¬†par rapport aux manchots. Les manchots se regroupent en colonies, et lorsqu'ils se r√©unissent tous ensemble, ils sont en s√©curit√©. Les oiseaux s'attaquent donc aux oeufs ūü•ö, aux poussins qui s'√©cartent du groupe et aux manchots affaiblis. Seulement les plus gros sp√©cimens d'oiseaux s'attaquent quelques fois √† des pingouins adultes en bonne sant√©. Souvent, ces pr√©dateurs chassent les manchots en groupe pour augmenter leurs chances de r√©ussite.

 

Les principaux pr√©dateurs sur terre ūüĆĪ sont :

  • Le Skua Antarctique¬†(Catharacta antarctica). Leurs strat√©gies les obligent √† travailler par paires. Un oiseau va distraire le parent qui s'occupe de l'oeuf ou du poussin √† Terre et l'autre a pour t√Ęche de l'attaquer.¬†
  • Le P√©trel g√©ant antarctique¬†
  • Le Grand bec-en-fourreau¬†(Chionis alba).¬†
  • Le Caracara de Forster¬†(Phalcoboenus australis). Il s'attaque uniquement aux poussins et on le trouve seulement dans les √ģles Malouines¬†
  • Le P√©trel de Wilson¬†(Oceanites oceanicus)
  • Le Go√©land dominicain.¬†

Pétrel qui Mange un Bébé Manchot

Hors des √ģles Subantarctiques et Antarctiques, dans les territoires plus chauds, d'autres pr√©dateurs sont pr√©sents comme¬†le Renard ūü¶ä,¬†le Serpent¬†ūüźć et pour le manchot du Cap,¬†l'ibis.

6) Les Habitudes Alimentaires

Le type de nourriture utilis√© varie selon l'esp√®ce, la r√©gion g√©ographique et la p√©riode de l'ann√©e. La plupart des petits manchots du sud se nourrissent principalement de¬†krill¬†(petites crevettes ūü¶ź dont se nourrissent aussi les baleines), qui atteint des densit√©s √©lev√©es dans les eaux riches et bien oxyg√©n√©es de l'Antarctique. Les c√©phalopodes (calamars¬†ūü¶Ď et¬†seiches) et¬†les petits poissons¬†¬†peuvent constituer des fractions importantes de la nourriture. Chez certains, comme le manchot d'Afrique, le poisson ūüźü est l'√©l√©ment de base du r√©gime alimentaire. Le poids total de la nourriture consomm√©e par une grande colonie de pingouins est prodigieux, d√©passant souvent plusieurs tonnes par jour.

Krill Manchot dans l'Océan Austral

7) Locomotion et Orientation

A- Locomotion dans l'Océan et la Vie sur Terre

Les pingouins sont adapt√©s √† la locomotion rapide dans l'eau, o√Ļ les ailes (nageoires) servent √† la propulsion ;¬†ces oiseaux "volent" sous l'eau. Lorsqu'ils se d√©placent √† grande vitesse ūüŹé, ils quittent fr√©quemment l'eau par des sauts qui peuvent les transporter √† un m√®tre ou plus dans les airs; c'est pendant ce temps qu'ils respirent.

 

Sur terre, les pingouins sont beaucoup plus maladroits, voire amusants, car ils ont tendance √† se¬†dandiner, √†¬†sauter¬†ou √†¬†courir avec leur corps inclin√© vers l'avant. Cependant, malgr√© leurs courtes pattes, les pingouins peuvent courir avec une vitesse surprenante. Certains, comme les manchots du nord (Eudyptes moseleyi), les manchots du sud (E. chrysocome) et les manchots Ad√©lie, se d√©placent entre les rochers avec agilit√©, en utilisant leurs nageoires pour s'√©quilibrer ūü§ł‚Äć‚ôÄ. Les pingouins polaires peuvent parcourir rapidement de longues distances en "faisant du toboggan", c'est-√†-dire en glissant sur la glace sur le ventre et en poussant avec les pieds vers l'avant.¬†

Manchot qui Glisse sur le Ventre (Toboggan)

B- Survie et Orientation

Les nageoires, avec le bec, sont les principales armes de d√©fense et d'attaque. S'il fait particuli√®rement froid,¬†les pingouins se regroupent en grandes colonies¬†qui les prot√®gent des pr√©dateurs et leur procurent de la chaleur ūüĒ•. Ces colonies sont compos√©es de milliers, voire de millions de manchots.

 

Les scientifiques se demandent depuis longtemps comment les manchots peuvent retrouver leur chemin vers leurs colonies depuis le large, o√Ļ les courants peuvent les avoir transport√©s sur de grandes distances. On se demande √©galement comment ils sont capables de se diriger correctement sur terre en l'absence de points de rep√®re bien d√©finis ūüß≠. Des √©tudes sur les pingouins transport√©s √† l'int√©rieur de l'Antarctique ont montr√© qu'ils sont capables de retrouver leur chemin vers l'oc√©an en utilisant¬†le soleil comme aide √† la direction.¬†Il est probable que le m√™me moyen d'orientation soit utilis√© en mer. En s'approchant de la c√īte, ils sont capables de reconna√ģtre les caract√©ristiques du littoral et du fond de l'oc√©an.

Pingouin sur la Plage qui s'Oriente

8) Reproduction

A- L'Ňíufs, le Poussin et la Jeunesse

Les manchots viennent √† terre pour¬†pondre leurs Ňďufs et √©lever leurs poussins. La plupart des manchots restent avec leur compagnon pendant de nombreuses ann√©es et ne pondent qu'un ou deux Ňďufs √† la fois. Un Ňďuf est pondu par les manchots empereurs et les manchots royaux comme tous les autres en pondent deux ou parfois trois.

 

L'incubation des Ňďufs est pratiqu√©e par les deux sexes¬†chez toutes les esp√®ces, sauf chez le manchot empereur, o√Ļ elle est exclusivement effectu√©e par le m√Ęle ‚ôāÔłŹ, et elle commence imm√©diatement apr√®s la ponte. Avec l'av√®nement de l'incubation, l'agitation et la myriade de cris qui caract√©risaient l'accouplement font place au calme et √† l'inactivit√©. Le mauvais comportement d'incubation des oiseaux inexp√©riment√©s entra√ģne fr√©quemment l'abandon ou la rupture des Ňďufs.

Manchot qui Couve son Oeuf

Le taux de mortalit√© (Ňďufs et poussins) est tr√®s important au stade de l'Ňďuf, variant d'ann√©e en ann√©e en fonction des conditions climatiques ūüƶ, du pourcentage de jeunes oiseaux dans la population reproductive et de la pression de la pr√©dation. En g√©n√©ral, le taux de mortalit√© (Ňďufs et poussins) est de 40 √† 80 % des Ňďufs pondus. Dans les colonies c√īti√®res,¬†les pr√©dateurs sont une menace¬†importante pour les oeufs et les poussins. Ces pr√©dateurs vont de l'orque en passant par le l√©opard des mers (pour les poussins) jusqu'aux¬†labbes¬†(pour les oeufs). Sur les continents australien, africain et sud-am√©ricain, les habitudes nocturnes de certains manchots et le fait qu'ils nichent dans des terriers limitent consid√©rablement la pr√©dation, qui est surtout le fait des go√©lands et de l'homme.

 

Apr√®s la ponte, la femelle part g√©n√©ralement en mer pour se nourrir, et revient prendre la rel√®ve de son compagnon apr√®s environ 10 √† 20 jours. Par la suite, le p√®re et la m√®re alternent par p√©riodes d'une semaine ou deux. La femelle manchot empereur, cependant, doit souvent parcourir √† pied 80 √† 160 km ūüŹē de la colonie √† la mer et ne revient pas avant la fin de la p√©riode d'incubation. Pendant¬†la p√©riode d'incubation de 64 jours, qui s'√©tend jusqu'au plus fort de l'hiver antarctique, le manchot empereur m√Ęle couve l'Ňďuf, le tient sur ses pattes et vit sur les r√©serves de graisse stock√©es. Pendant les violentes temp√™tes hivernales, les membres de la colonie se rassemblent pour se prot√©ger mutuellement du vent et du froid en des foules serr√©es appel√©es "huddles".

Groupe de Manchot pendant une Tempête de Neige (Huddle)

La sortie de la coquille prend de 24 √† 48 heures, pendant lesquelles le parent qui couve est particuli√®rement irritable. Le poussin montre¬†un comportement alimentaire d√®s l'√©closion, recevant une "soupe" ūüćĶ r√©gurgit√©e de crustac√©s ou de poissons en introduisant son bec dans la bouche ouverte du parent. Pendant ses premiers jours, le jeune oiseau est abrit√© sous le corps d'un de ses parents, qui se relaient pour chercher de la nourriture et couver.¬†

 

En grandissant, le jeune oiseau reste aux c√īt√©s de son parent, bien que le jeune soit capable de maintenir sa chaleur corporelle et de se d√©placer seul.¬†L'oisillon rejoint ensuite une centaine de ses contemporains¬†dans un groupe de pouponni√®res ou de cr√®che ūüŹ©. Ce groupe est parfois gard√© par quelques adultes pendant que les deux parents des pousins fouillent en mer. √Ä leurs retour avec de la nourriture, les poussins √©coutent l'unique fr√©quence audio de l'appel de leurs parents, ce qui leur permet de se r√©unir dans une foule nombreuse et bruyante.¬†

Crèche de Bébé Pingouin (Groupe)

La p√©riode de croissance du jeune oiseau, de l'√©closion √† l'ind√©pendance compl√®te ūüź•, varie de deux mois, chez la plus petite esp√®ce du genre Eudyptula, √† 5,5 mois chez le manchot empereur et 12 √† 14 mois chez le manchot royal.

 

Pendant la saison de reproduction,¬†le nombre d'adultes "au ch√īmage"¬†dans la colonie augmente avec l'ajout de ceux qui ont perdu des Ňďufs ou des poussins. Dans les colonies de manchots empereurs, ces oiseaux au ch√īmage interf√®rent souvent avec les parents qui ont des jeunes et provoquent une mortalit√© accrue ūü¶ī.

Manchot Empereur avec son Poussin

B- La Mue

Au stade de la cr√®che, le duvet qui recouvre le poussin depuis l'√©closion ūüź£ est remplac√© par un manteau de plumes courtes et raides, semblables √† celles de l'adulte¬†mais g√©n√©ralement de couleur quelque peu diff√©rente. Une fois cette mue termin√©e,¬†le jeune quitte la colonie¬†pour aller chercher sa propre nourriture en mer.¬†

 

Les manchots adultes commencent √† muer eux aussi toutes leurs plumes une fois par an¬†peu apr√®s l'envol du poussin. Contrairement √† certains oiseaux qui perdent quelques plumes √† la fois, les manchots perdent toutes leurs plumes en m√™me temps. Ils doivent je√Ľner ūüöĪ pendant ce temps puisqu'ils ne peuvent pas chasser sans leurs plumes imperm√©ables car pendant la mue, l'oiseau ne peut pas entrer dans l'eau. Il se retire sur un site de mue commun g√©n√©ralement situ√© dans une zone abrit√©e loin de la colonie. La dur√©e de la mue varie d'environ deux semaines chez les petites esp√®ces √† plus d'un mois chez les plus grandes.

Bébé Manchot qui Mue (Perd son Duvet Marron)

C- Géographie et Variations

De nombreuses caract√©ristiques du cycle de vie des pingouins varient en fonction de la taille du corps et de la distribution g√©ographique ūüóļ; la chronologie de la reproduction peut √©galement varier au sein d'une esp√®ce en fonction de la latitude. La majorit√© des esp√®ces ne¬†se reproduisent qu'une fois par an. Certaines esp√®ces, telles que le manchot africain (Spheniscus demersus), et le manchot bleu se reproduisent deux fois par an. Alors que au contraire, le manchot royal se reproduit deux fois en trois ans.

 

La plupart des manchots commencent √† se reproduire au printemps ūüćÉ ou √† l'√©t√© austral (sud). Les manchots royaux ont un cycle de 14 √† 18 mois, et le moment o√Ļ un couple individuel se reproduit d√©pend du succ√®s ou de l'√©chec de la tentative de reproduction pr√©c√©dente. Certaines populations de pingouins g√©niteurs (Pygoscelis papua) se reproduisent √©galement en hiver. La reproduction du manchot empereur commence en automne, apparemment √† un moment o√Ļ la longue p√©riode de d√©veloppement permet de produire des petits au milieu de l'√©t√©, lorsque¬†les chances de survie sont les plus grandes.

Oeufs de Manchots Couvés en Eté (Colonie)

Le manchot africain, se distingue par son¬†manque de synchronisme¬†entre les populations, mais sinon son calendrier de reproduction est essentiellement comparable √† celui de la plupart des autres esp√®ces. Dans les √ģles Crozet, au large de l'Afrique australe, par exemple, la ponte a lieu en juillet. Les deux Ňďufs sont incub√©s pendant 35 ou 36 jours, et l'√©levage du poussin ūüź§ dure deux mois. Les derniers oiseaux immatures partent en mer en janvier.

D- À la Recherche d'un/e Partenaire

De nombreux types d'affichages visuels et vocaux sont utilis√©s¬†entre l'arriv√©e des oiseaux √† la colonie et leur d√©part. Les cris de parade nuptiale sont utilis√©s pendant l'accouplement et, dans une moindre mesure, pendant les phases successives de la reproduction. Il existe des diff√©rences vocales ūüďĘ marqu√©es entre les sexes chez le manchot empereur et le manchot royal et des dimorphismes moins marqu√©s chez certaines autres esp√®ces.

Nid de Pingouins dans une Colonie

√Ä son arriv√©e √† la colonie, chaque oiseau retourne au nid qu'il a quitt√© l'ann√©e pr√©c√©dente et¬†rejoint g√©n√©ralement son compagnon de l'ann√©e pr√©c√©dente, √† moins que la mort de ce dernier ne l'oblige √† choisir un autre partenaire. Cela s'applique m√™me au manchot empereur, qui est capable de trouver son partenaire ūüĎę malgr√© l'absence de nid et la grande taille de la colonie.

 

Les manifestations qui se produisent lors du r√©assemblage de la colonie et de la recherche de partenaires, ainsi que celles qui pr√©c√®dent la copulation, sont assez similaires chez la majorit√© des esp√®ces, mais les vocalisations ūüéô qui les accompagnent sont plus diverses. Diff√©rentes esp√®ces ont √©t√© d√©crites comme √©tant¬†des trompettes,¬†des croassements,¬†des gloussements¬†et¬†des roucoulements.¬†

Pingouin Jackass

Les membres du genre Spheniscus sont appel√©s pingouins jackass pour les sons de braiement qu'ils √©mettent.¬†Le comportement des oiseaux¬†avec des √Ęges plus exp√©riment√©s est plus √©labor√© ūüí° et plus efficace que celui des jeunes individus. Par exemple, les manchots Ad√©lie (Pygoscelis adeliae) peuvent revenir dans la colonie de reproduction √† partir de leur troisi√®me ann√©e mais ne se reproduisent pas avec succ√®s avant leur cinqui√®me ou sixi√®me ann√©e.

9) Forme et Fonction

A- Adapté au Milieu Aquatique

Les pingouins sont hautement sp√©cialis√©s pour leur existence aquatique sans vol. Les pattes sont situ√©es beaucoup plus loin en arri√®re que celles des autres oiseaux, de sorte que l'oiseau se porte surtout debout ; sa d√©marche peut donc √™tre qualifi√©e de plantigrade (c'est-√†-dire sur la plante des pieds). La semelle comprend tout le pied et non seulement les orteils, comme chez les autres oiseaux. La caract√©ristique la plus notable de ce groupe est la transformation du membre ant√©rieur en pagaie ūüö£. Cette transformation s'accompagne d'une morphologie corporelle particuli√®rement adapt√©e au mouvement en milieu liquide.

Pingouin qui Nage sur une Vague

La cage thoracique est bien d√©velopp√©e, et le sternum porte une quille prononc√©e pour l'attache des muscles pectoraux, qui font bouger les nageoires. La nageoire a la m√™me base squelettique que l'aile des oiseaux ūüź¶ en vol. Avec ses √©l√©ments raccourcis et aplatis, produisant un membre relativement rigide recouvert de tr√®s courtes plumes (un organe id√©al pour une propulsion rapide) .¬†Le plumage du corps est √©galement constitu√© de plumes tr√®s courtes, ce qui minimise les frottements et les turbulences. La densit√© du plumage et la couche d'air qu'il retient assurent une isolation presque compl√®te du corps.

B- La Lutte contre le Froid et l'Eau Salée

L'isolation du corps de l'oiseau est particuli√®rement importante pour les esp√®ces antarctiques qui vivent dans des eaux toujours en dessous de 0 ¬įC. Le pouvoir de refroidissement de l'eau de mer √† -1,9 ¬įC est √©gal √† celui d'une temp√©rature de -20 ¬įC avec un vent de 110 km/h.¬†La peau est isol√©e par une couche d'air¬†emprisonn√©e sous le plumage, et la seule peau nue en contact direct avec l'eau est celle des pieds. Dans le cas du manchot empereur sur terre, les pieds sont en contact presque constant avec la glace ūüŹĒ. La temp√©rature de la peau avoisine 0 ¬įC et la neige ne fond pas au contact.

Pingouin sur la Banquise entouré d'Eau

Cela est possible gr√Ęce √† des dispositions anatomiques remarquables dans le membre inf√©rieur, o√Ļ des art√®res et des veines √©troitement adjacentes forment un syst√®me d'√©change de chaleur entre des flux sanguins ūüíĮ oppos√©s. Cette disposition permet au sang refroidi des pieds d'absorber la chaleur du sang qui s'√©coule, offrant ainsi¬†une √©conomie de chaleur maximale¬†compatible avec le fonctionnement du pied.

 

Comme les autres oiseaux de mer,¬†les manchots poss√®dent des glandes salines¬†qui leur permettent d'ing√©rer le sel de l'eau de mer. L'exc√®s de chlorure est excr√©t√© sous la forme d'une solution dont la concentration est sup√©rieure √† celle de l'eau de mer ūüßā. Ces glandes sont situ√©es au-dessus des yeux et sont d√©j√† fonctionnelles chez le jeune poussin, qui commence √† consommer des aliments d'origine marine d√®s son premier jour de vie.

Pingouin Plastique (Pollution)

Des recherches r√©centes ont montr√© que les esp√®ces les plus isol√©es g√©ographiquement, comme¬†le manchot empereur, peuvent √™tre sujettes √† des maladies. Certaines, comme le manchot Ad√©lie, portent dans leur corps des traces de polluants ūüŹ≠, bien qu'en quantit√© moindre que celle que l'on trouve chez de nombreux oiseaux qui vivent plus pr√®s des humains.

10) √Čvolution

Les preuves pal√©ontologiques indiquent que les manchots et l'ordre des Procellariiformes (albatros, puffins¬†et p√©trels) avaient une origine commune. Les deux groupes sont repr√©sent√©s par¬†des fossiles bien d√©finis datant d'environ 50 millions d'ann√©es. La ligne sph√©nisciforme sans vol a produit un certain nombre de branches lat√©rales distinctives, toutes reconnaissables aux manchots, dont certains sont de taille g√©ante. Tous les restes fossiles ūü¶ē de manchots ont √©t√© recueillis dans la zone de r√©partition actuelle des Sph√©nisciformes. Certains vivaient apparemment dans des r√©gions plus chaudes que la plupart des manchots d'aujourd'hui.

Pingouin Préhistorique

L'analyse phylog√©n√©tique des manchots vivants et fossiles montre que le groupe a √©volu√© vers une grande taille corporelle au d√©but de son histoire. Par exemple, deux des plus grands manchots fossiles connus - Acadyptes, qui mesurait environ 1,5 m√®tre de haut, et Anthropornis, qui mesurait environ 1,8 m√®tre de haut - datent de l'√Čoc√®ne (il y a 56 √† 33,9 millions d'ann√©es). Les manchots vivants forment une lign√©e distincte caract√©ris√©e par des esp√®ces plus petites et tr√®s aquatiques ūüíß qui a commenc√© il y a environ 8 millions d'ann√©es. La taille relativement petite des manchots vivants est donc un ph√©nom√®ne g√©ologiquement r√©cent qui est post√©rieur √† la radiation originale des manchots g√©ants.

11) Ordre Sphenisciforme (Pingouins)

18 esp√®ces¬†d'une m√™me famille (Spheniscidae) avec 6 genres trouv√©s dans les oc√©ans de l'h√©misph√®re sud ūüĆÖ; ailes en forme de nageoires pour la propulsion sous l'eau ; pieds palm√©s courts et robustes ; posture droite ; plumes courtes et denses, mu√©es en plaques ; longueur 35-115 cm; formes fossiles jusqu'√† 180 cm.¬†

Fossile Pingouin

  • Genre Eudyptes¬†(manchots √† cr√™te)

7 espèces : crête érigée, Fiordland, macaroni, criquets du nord, criquets du sud, criquets royaux et collets.

  • Genre Spheniscus¬†(pingouins √† pieds noirs, ou jackass)

4 espèces : Africaine, Galapagos, Humboldt et Magellanique.

  • Genre Pygoscelis

3 espèces : Adélie, jugulaire et gentoo.

  • Genre Aptenodytes

2 espèces : empereur et roi.

  • Genre Eudyptula¬†(pingouin bleu)

1 espèce, également appelée petit pingouin ou pingouin féerique.

  • Genre Megadyptes¬†(pingouin aux yeux jaunes)

1 espèce.

Pingouin aux Yeux Jaunes (Genre Megadyptes)

12) Le Grand Pingouin

Le grand pingouin (Pinguinus impennis), √©galement appel√© gorfou, oiseau de mer incapable de voler,¬†disparu depuis 1844. Les grands pingouins appartenaient √† la famille des Alcid√©s. Ils se reproduisaient en colonies sur des √ģles rocheuses ūüŹĚ au large des c√ītes de l'Atlantique Nord; des restes de fossiles ont √©t√© trouv√©s jusqu'en Floride, en Espagne et en Italie. Le corps du grand pingouin mesurait environ 75 cm de long ; les ailes, qui √©taient utilis√©es pour nager sous l'eau, mesuraient moins de 15 cm de long. Le grand bec noir portait huit rainures transversales ou plus. L'oiseau se tenait droit sur la terre ferme. Son dos et sa t√™te √©taient noirs, son front blanc et une grande tache blanche entre le bec et l'Ňďil.

Grand Pingouin

Totalement sans d√©fense,¬†les grands pingouins √©taient tu√©s par des chasseurs¬†pour se nourrir et se nourrir d'app√Ęts, en particulier au d√©but des ann√©es 1800. Les oiseaux √©taient captur√©s en tr√®s grand nombre, souvent pouss√©s sur une planche et abattus en route vers la cale d'un bateau ūüõ≥. Les derniers sp√©cimens connus ont √©t√© tu√©s en juin 1844 sur l'√ģle d'Eldey, en Islande. Environ 80 grands pingouins et un nombre similaire de leurs Ňďufs sont conserv√©s dans des mus√©es.

Collection Peluches de Pingouins


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Newsletter

Recevez nos articles dans votre boite email.